Cohort Study on Substance Use Risk Factors
 

L'équipe de recherche C-SURF

Mis à jour le 5.8.2015

Dr. Gerhard Gmel, Investigateur principal

Liste complète de publications

Gerhard Gmel dirige la section d’épidémiologie et statistique de l’organisation non gouvernementale et à but non lucratif Addiction Suisse, et travaille en tant que  chercheur senior au Service d’alcoologie du Centre hospitalier universitaire vaudois à Lausanne, Suisse. En plus de ses responsabilités en Suisse, il est également scientifique affilié au Centre de toxicomanie  et santé mentale à Toronto, Canada, ainsi que professeur invité à l’University of the West of England, à Bristol, Royaume Uni. Son domaine de recherche principal est l’épidémiologie de la consommation de substances, en particulier l’alcool. Il joue des rôles importants dans de nombreux projets de recherche internationaux. Il est également consultant auprès de WHO en ce qui concerne l’épidémiologie et la politique liées à l’alcool et collabore avec WHO pour évaluer le “Global Burden of Disease” résultant de la consommation d’alcool. De plus, il est éditeur senior d’Addiction, le journal le plus important dans le domaine.

 

PD Dr. Meichun Mohler-Kuo, co-Investigatrice principale

Meichun Mohler-Kuo dirige actuellement la section d’épidémiologie sociale et de santé mentale et est chargée de cours à l’Institut de médecine sociale et préventive à Zürich. Elle a étudié l’épidémiologie psychiatrique et sociale au Collège de santé publique à Harvard. Elle dispose également d’une large formation et expérience dans la conduite de grandes études épidémiologiques et dans l’analyse de données. Elle a dirigé de nombreux projets de recherche relatifs à la consommation de substances par les adolescents et les jeunes adultes, ainsi qu’à la santé mentale et physique des enfants et adolescents. Dans son travail de recherche, elle s’intéresse particulièrement aux facteurs sociaux et environnementaux jouant un rôle dans la santé et les comportements sociaux chez les enfants et jeunes adultes.

 

Prof. Jacques Cornuz, co-Investigateur principal

Le Pr. Jacques Cornuz est interniste FMH. Il a fait ses études à Lausanne et Boston (Master of Public Health, Harvard University). Il est également licencié en sciences politiques de l’UNIL. Depuis le 1er août 2011, il est professeur ordinaire à la Faculté de médecine de Lausanne et directeur de la Policlinique Médicale Universitaire. J. Cornuz est responsable de l’enseignement des problèmes liés au tabagisme. Il est vice-président de la Commission fédérale suisse pour la prévention du tabagisme et membre actif de plusieurs sociétés de tabacologie, en particulier la Société française de tabacologie et la Society for Research on Nicotine and Tobacco.

 

Prof. Jean-Bernard Daeppen, co-Investigateur principal

Le Prof. Daeppen est chef du Service d’alcoologie, service de clinique et de recherche du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois à Lausanne. Il est également professeur associé à la faculté de médecine de l’université de Lausanne. Son travail de recherche porte sur l’identification et le traitement des comportements à risques liés à la consommation d’alcool, tant en médecine de premier recours qu’à l’hôpital. Il a récemment étudié l’efficacité de l’intervention brève motivationnelle dans un service d’urgences et auprès des conscrits de l’armée suisse. Son travail de recherche porte également sur l’efficacité de l’enseignement à l’entretien motivationnel aux étudiants en médecine ainsi qu’aux médecins assistants. Il participe aux travaux de la cohorte C-SURF. Il est également l’investigateur principal d’une cohorte de 800 patients alcooliques. Son travail de recherche a généré plus de 70 publications dans des revues avec comité lecture. Il est éditeur en chef d’Alcoologie et Addictologie et éditeur associé de Addiction Science and Clinical Practice. Il est membre des comités d’édition de Journal of Studies on Alcohol and Drugs et de la Revue Médicale Suisse.

 

Dr. Joan-Carles Surís, co-Investigateur principal

Joan-Carles Suris est chargé de cours senior en santé des adolescents et dirige le groupe de recherche en santé des adolescents à l’Institut de médecine sociale et préventive à l’Université de Lausanne (IUMSP). Son travail de recherche porte principalement sur le comportement sexuel, les styles de vie et les maladies chroniques chez les jeunes adultes et les adolescents.

 

Dr. Mohamed Faouzi, collaborateur scientifique

Mohamed Faouzi, statisticien, chef de projet  de recherche au sein de l'Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP) du Centre hospitalier universitaire vaudois. En plus de la conduite et la supervision des analyses statistiques menées dans le cadre des différents projets de recherche au Service d'alcoologie du Centre hospitalier universitaire vaudois, il travaille au développement de nouvelles méthodologies pour la modélisation et l'analyse des données d'évolution de la consommation d'alcool et des données de contenu de l'intervention brève (IB).

 

Dr. Nicolas Bertholet, collaborateur scientifique

Nicolas Bertholet est chef de clinique (prévention et santé publique et psychiatrie) au Service d’alcoologie du Centre hospitalier universitaire vaudois à Lausanne, Suisse. Ses travaux récents portent sur l’intervention brève et les changements de comportement chez les personnes présentant une consommation d’alcool à risque, avec ou sans dépendance. Son travail de recherche porte sur la consommation d’alcool, l’intervention brève motivationnelle, les processus de changement ainsi que l’usage de nouvelles technologies pour la mise en œuvre d’interventions de prévention secondaire. Il est éditeur associé de www.aodhealth.org.

 

Dr. Jacques Gaume, collaborateur scientifique

Jacques Gaume est un ancien collaborateur de recherche du Service d’alcoologie du Centre hospitalier universitaire vaudois à Lausanne, Suisse et est actuellement collaborateur de recherche postdoctoral en sciences sociales et comportementales au Center for Alcohol and Addiction Studies, Brown University, USA. Ses travaux récents portent sur l’efficacité de l’intervention brève motivationnelle et les mécanismes sous-jacents de celle-ci dans des populations particulières (aux Urgences et parmi les jeunes adultes). Ses intérêts de recherche portent sur les mécanismes des traitements comportementaux des problèmes d'alcool, sur les mécanismes du changement de comportement et sur l'évolution de la consommation de substances chez les jeunes adultes.

 

M.Sc. Petra Dermota, collaboratrice scientifique

Petra Dermota est collaboratrice de recherche en santé mentale et épidémiologie sociale à l'Institut d'épidémiologie, biostatistique et prévention de l'université de Zürich. Depuis sa formation en psychologie à l’Université de Zürich, elle a travaillé pour des projets de recherche en santé publique, neurosciences et recherche de marché. Son travail de recherche porte actuellement sur la comparaison des connaissances sur la santé parmi les hommes à forte, respectivement à faible consommation de substances, voire abstinents. Elle est également la personne de contact pour les participants germanophones à l’étude C-SURF.

 

Dr. Joseph Studer, collaborateur scientifique

Après avoir étudié la psychologie à l’Université de Lausanne, Joseph Studer a obtenu son doctorat à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Éducation de l’Université de Genève. Sa thèse porte sur les changements intervenant au niveau de l’interaction émotion - cognition au cours de l’âge adulte. Depuis juillet 2011, il travaille comme collaborateur scientifique pour le projet C-SURF. Dans le cadre de C-SURF, ses recherches portent sur les aspects méthodologiques (p. ex. biais de non-réponse) et sur les facteurs psychologiques associés à la consommation de substances.

 

Dr. Stéphanie Baggio, collaboratrice scientifique

Titulaire d’un doctorat en psychologie sociale et environnementale et d’un Master en statistiques appliquées aux sciences humaines et sociales, Stéphanie Baggio s’intéresse à la question du risque sous diverses formes (catastrophes naturelles, risque social en entreprise, risques pris par les individus) et des facteurs de risque et protection qui y sont associés. Ses recherches actuelles portent sur la cyberdépendance et les patterns de consommation de substances.

 

Dr. Michelle Dey, collaboratrice scientifique

Michelle Dey a étudié la psychologie et a soutenu son doctorat à l'Université de Zürich sur le thème du "lien entre la santé et la qualité de vie des enfants souffrant de problèmes psychiques". Depuis août 2012, son travail de post-doctorat porte sur la santé mentale et l'épidémiologie sociale à l'Institut d'épidémiologie, biostatistique et prévention. Son travail de recherche dans le cadre de C-SURF porte plus particulièrement sur les différences culturelles en regard à la consommation de substances, ainsi que sur les liens entre les comportements à risque et la qualité de vie en termes de santé.

 

Dr. Simon Foster, collaborateur scientifique

Après avoir étudié la psychologie à l'université de Berne, Simon Foster a soutenu son doctorat à l'ETH, Zürich, sur le thème de la remise des patients et la sécurité des patients à l'hôpital. Par la suite il a travaillé en tant que post-doctorant dans le domaine de la santé mentale et l'épidémiologie sociale à l'Institut d'épidémiologie, biostatistique et prévention de l'université de Zürich, et depuis avril 2017 à l’Institut suisse de recherche sur la santé publique et les addictions (ISGF). Son travail de recherche actuel dans le cadre du projet C-SURF porte sur la consommation d’alcool en lien avec les différentes lois cantonales et divers traits de personnalité.

 

Dr. Natalia Estévez, collaboratrice scientifique

Natalia Estévez a étudié la psychologie et a soutenu son doctorat en neurosciences à l'université de Zürich. Son travail de recherche portait entre autres sur les processus de réorganisation du cerveau induite par thérapie chez des patients suite à des attaques d'apoplexie. Depuis octobre 2012, son travail de post-doctorat porte sur la santé psychique et l'épidémiologie sociale à l'Institut d'épidémiologie, biostatistique et prévention. Dans le cadre de l'étude C-SURF, Natalia Estévez s'intéresse à l'apparition du syndrome du déficit de l'attention et de l'hyperactivité ainsi que les facteurs associés.

 

Dr. Stéphane Deline, collaborateur scientifique

Titulaire d’un doctorat de psychologie différentielle de l'université de Rennes, Stéphane Deline s’intéresse aux différences entre individus et aux facteurs psychologiques et environnementaux pouvant influencer les conduites addictives et leur évolution. Ses recherches actuelles portent sur la consommation de substances médicales à des fins non médicamenteuses.

 

Alexandra A. N'goran MD, MPH, collaboratrice scientifique

Médecin de formation et titulaire d'un Master en Epidémiologie délivré par l'Université Paris XI, Alexandra N'Goran a travaillé à l’INSERM-U687 sur les facteurs psychosociaux au travail dans le cadre du projet Eurostress puis comme Consultante Epidémiologiste à Epicentre Paris dans divers types de programmes d'investigation d’épidémies, de surveillance, d'estimation de la mortalité, d'activités de vaccination. Son domaine d'activité est large ainsi que sa connaissance du terrain (expérience internationale notamment dans les pays du Sud). Actuellement membre de l'équipe  C-SURF, elle travaille en tant que collaboratrice scientifique en vue de participer à la valorisation des données de la cohorte notamment par l’analyse des données et la publication d’articles scientifiques.

 

Dr. Yves Henchoz, collaborateur scientifique

Yves Henchoz a obtenu son doctorat en sciences de la vie à la Faculté de biologie et de médecine de l'Université de Lausanne. En continuité avec sa thèse, ses travaux récents ont porté sur l'activité physique et la qualité de vie de populations variées. Membre de l'équipe C-SURF depuis juillet 2013, Yves Henchoz s'intéresse actuellement au rôle de l'activité physique et des facteurs psychologiques et environnementaux dans la consommation de substances.

 

Dr. Ansgar Rougemont-Bücking, collaborateur scientifique

Ansgar Rougemont-Bücking est psychiatre et travaille en tant que chercheur au Service d’alcoologie du Centre hospitalier universitaire vaudois à Lausanne, Suisse. Ayant participé à plusieurs projets de recherche, dont le PTSD research group du Massachusetts General Hospital and Harvard University à Boston, aux Etats-Unis, il s’intéresse aux multiples interactions entre le stress chronique et l’utilisation de substances psychoactives. Son travail se focalise sur les mécanismes de l’apprentissage implicite qui se trouvent à la base de nombreuses manifestations cliniques des troubles post-traumatiques et addictifs.

 

Céline Gachoud Gremaud, MSc ETH, coordinatrice de projet

Après ses études en sciences alimentaires à l’ETH de Zurich, Céline Gremaud a longtemps travaillé dans le domaine de la stratégie d’entreprise au sein d’une société de conseil. En novembre 2015 elle intègre l’équipe de C-SURF où elle est en charge de la gestion du projet et de l’optimisation des bases de données. Elle est également responsable des mesures visant à augmenter le taux de participation et de l’engagement et du suivi des auxiliaires de recherche du projet.

 

M.A. Charlotte Eidenbenz, coordinatrice de projet de 2010 à 2015

Depuis son obtention d’une maîtrise ès Lettres de l’Université de Lausanne, Charlotte Eidenbenz s’intéresse à la gestion de projet ainsi qu’à la santé publique. Elle a coordonné l’étude de recherche C-SURF depuis son lancement en 2010 et jusqu'en 2015, et était responsable de la gestion des données de l’étude. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’allemand. 

 

 

 
www.c-surf.ch © 2010-2015
— 37'264 visites —
?
Javascript

Your browser does not support Javascript. This could result from several reasons:

• Javascript is disabled in this browser.

• Your browser is too old for Javascript.

Either enable Javascript in your browser or upgrade to a newer version to enjoy all the functions of this website.